règlement


règlement

règlement [ rɛgləmɑ̃ ] n. m.
reiglement « ordonnance, statut » 1538; de régler
1Vx L'action de discipliner (qqch.); son résultat. Le règlement des mœurs.
2Mod. Dr. Acte d'une autorité publique autre que le Parlement établissant des prescriptions ayant valeur de loi; décision administrative qui pose une règle générale, valable pour un nombre indéterminé de personnes ou de situations. 1. arrêté, décret. Règlement administratif. Règlement d'administration publique : décret rendu, après avis du Conseil d'État, afin d'assurer l'exécution d'une loi. Règlement de police. ordonnance. Règlement sanitaire. Les lois et les règlements.
3Cour. Ensemble ordonné de règles, qui définit la discipline à observer à l'intérieur d'un groupe, qui préside au fonctionnement d'un organisme. code, réglementation. Règlement intérieur d'une entreprise, d'un lycée. Règlement de copropriété. Règlement d'une association, d'une société. statut. Il faut obéir, c'est le règlement. consigne. « Le règlement [...] est semblable aux rites d'une religion qui semblent absurdes mais façonnent les hommes » (Saint-Exupéry). Enfreindre, tourner le règlement. Le règlement dispose, prévoit que..., prescrit de... D'après, selon le règlement... Ce cas n'est pas prévu par le règlement.
Écrit, texte qui contient ces prescriptions. Afficher, lire le règlement.
4(1688) Dr. Règlement de juges : jugement qui détermine quel tribunal devra connaître d'une affaire, lorsque plusieurs en sont saisis.
5Le fait, l'action de régler (II, 3o) une affaire, un différend. Règlement d'un conflit, d'un litige. arbitrage, procès. Règlement amiable. arrangement.
6(1870) Action de régler (un compte), de payer. Le règlement d'un compte. 2. solde. Le règlement d'une dette. acquittement. En votre aimable règlement. Faire un règlement par chèque, par carte bleue. paiement. Loc. RÈGLEMENT DE COMPTE ou DE COMPTES : action de se faire justice soi-même, de régler un différend par la violence. Règlement de comptes entre truands.
Dr. Règlement judiciaire (vx). redressement (judiciaire).
⊗ CONTR. Dérèglement; dérangement.

règlement nom masculin Action de régler, de terminer, de donner une solution définitive à quelque chose : Le règlement d'un conflit. Action de fixer ce qui doit être dans un domaine légal : Les règlements de police. Ensemble des mesures auxquelles sont soumis les membres d'une société, d'un groupe, etc. Action de régler un compte, de payer une dette ; paiement : Le règlement d'une facture. Droit Répartition faite entre créanciers, par le juge-commissaire, des sommes provenant d'une saisie et qui devient définitive si elle ne fait pas l'objet d'un contredit. Militaire Ensemble des règles juridiques ou techniques qui s'imposent aux militaires ou qui doivent inspirer leur action dans les différents domaines de leur activité. ● règlement (difficultés) nom masculin Orthographe Avec un e accent grave, contrairement à réglable, réglage, réglé, réglementaire, réglementairement, réglementation, réglementer, régler, réglette, régleur, régloir. ● règlement (expressions) nom masculin Règlement administratif, acte à caractère général et impersonnel ayant pour but d'assurer l'exécution d'une loi ou de réglementer des matières nouvelles et émanant du pouvoir réglementaire. Règlement amiable, procédure instituée en 1984 faisant intervenir un conciliateur désigné par le tribunal de commerce et qui a pour but de favoriser le redressement de l'entreprise, notamment par l'obtention d'un accord avec ses créanciers sur des délais de paiement ou des remises de dette. Règlement intérieur, document écrit émanant du chef d'entreprise et qui précise notamment les mesures d'application de la réglementation en matière d'hygiène et de sécurité, les règles générales et permanentes relatives à la discipline ainsi que la nature et l'échelle des sanctions et les dispositions relatives aux droits de la défense des salariés. (Son contenu ainsi que son élaboration sont réglementés.) Règlement judiciaire, procédure appliquée à un commerçant en état de cessation de paiements, à laquelle s'est substitué le redressement judiciaire. Loi de règlement, loi de finances ayant pour objet de clore définitivement les comptes d'un exercice budgétaire. ● règlement (synonymes) nom masculin Action de régler, de terminer, de donner une solution définitive...
Synonymes :
Action de fixer ce qui doit être dans un domaine...
Synonymes :
- arrêt
- arrêté
- décret
Ensemble des mesures auxquelles sont soumis les membres d'une société...
Synonymes :
- réglementation
Action de régler un compte, de payer une dette ; paiement
Synonymes :

règlement
n. m.
rI./r
d1./d DR Acte législatif, posant une règle générale, qui émane d'une autre autorité que le Parlement (du pouvoir exécutif, notam.). Règlement de police.
d2./d Ensemble de prescriptions que doivent observer les membres d'une société, d'un groupe, d'une assemblée, etc. Règlement intérieur d'une entreprise.
|| Texte écrit qui contient le règlement. Afficher le règlement.
rII./r
d1./d Action de régler une affaire. Le règlement d'un litige.
d2./d Action de régler un compte. Règlement d'une dette.
|| Fig. Règlement de comptes: action de vider une querelle avec violence.
d3./d DR Règlement judiciaire: procédure judiciaire concernant un débiteur (commerçant, société, association) en état de cessation de paiement, quand sa situation permet d'envisager le rétablissement de son entreprise.

⇒RÈGLEMENT, subst. masc.
I. — Action de régler.
A. — Vx. Fait de soumettre à une règle, à un ordre déterminé, fait d'organiser. Prononcer sur des clauses de marché, sur des règlements de prix, sur des interprétations de textes (VIVIEN, Ét. admin., t. 1, 1859, p. 134). Le traitement de ce malade a d'abord consisté dans le règlement de son hygiène alimentaire (JANET, Obsess. et psychasth., t. 2, 1903, p. 6).
Règlement de vie. Admirable leçon aux yeux et à l'esprit, où s'inspirer pour le règlement de sa vie, l'enchaînement de ses pensées et de ses actes, l'acceptation des disciplines nécessaires (PESQUIDOUX, Livre raison, 1932, p. 227).
B. — [Corresp. à régler IV] Décision aboutissant à la conclusion, à la liquidation d'une affaire. Les inspecteurs (...) sont chargés (...) de l'étude et du règlement des questions relatives à l'équipement sportif, à la répartition des installations sportives civiles, à l'organisation des examens et à l'animation du sport universitaire (Encyclop. éduc., 1960, p. 44).
1. [À propos d'un conflit] Cette fameuse prochaine guerre, qui doit être le jugement dernier des puissances et le règlement définitif des querelles historiques et des antagonismes d'intérêts (VALÉRY, Variété IV, 1938, p. 66).
Règlement à l'amiable. V. amiable ex. 19. Empl. abs. On parle vaguement d'une possibilité de règlement entre la Russie et l'Angleterre... Cependant, s'il est possible de rapprocher l'Angleterre de la Russie, nous seuls pouvons servir d'intermédiaire (CAMBON, Corresp., 1904 ds Rec. textes hist., p. 240).
Règlement pacifique des différends. ,,Ensemble des moyens politiques et juridiques dont l'utilisation est possible pour résoudre, sans recours à la force, un litige entre États`` (DEBB.-DAUDET Pol. 1978).
DR. Règlement de juges. ,,Procédure par laquelle, lorsque deux juridictions sont saisies de la même affaire ou de deux affaires connexes, on peut régler le conflit de compétence`` (Jur. 1971). La partie civile, le prévenu ou l'accusé qui succombera dans la demande en réglement de juges qu'il aura introduite, pourra être condamné à une amende (Code instr. crim., 1808, art. 541, p. 787).
2. [À propos d'une somme d'argent, d'une dette] Paiement, liquidation; p. méton., somme réglée. Le règlement m'est bien parvenu. L'argent, on le recueillit en quantité suffisante, puisque, à la satisfaction des plus timorés, (...) une somme importante fut rendue aux exposants après le règlement définitif des comptes (JOLLY, Blanchiment, teint., text., 1900, p. 8). Les services de l'État à caractère national ou régional (par exemple ceux qui sont chargés du règlement des dommages de guerre (...)) (BELORGEY, Gouvern. et admin. Fr., 1967, p. 299).
Empl. abs. Règlement en espèces, par chèque. Ce n'est pas de placards et ce n'est pas d'affiches, Le jour du règlement et du dernier salaire. Et ce n'est pas d'archive et de conservatoires Que nous nous armerons le jour du jugement (PÉGUY, Ève, 1913, p. 871).
Règlement de comptes. Dès le VIe siècle avant Jésus-Christ, la banque devient à Athènes l'organe essentiel du régime économique: l'usage du règlement de comptes par opérations bancaires est aussi général que le paiement par espèces métalliques (Univers écon. et soc., 1960, p. 28-11). Au fig. Action de régler un différend (souvent par la violence). Trop souvent, les débats prenaient l'allure d'un procès partisan, voire quelquefois d'un règlement de comptes, alors que l'affaire ne devait être traitée que du seul point de vue de la défense et de l'indépendance nationale (DE GAULLE, Mém. guerre, 1959, p. 249).
COMM. ,,Opération par laquelle on met à la charge de qui de droit les dommages éprouvés en cours de voyage; cela peut s'entendre des avaries provenant de transports par terre aussi bien que celles de la mer`` (Comm. t. 2 1839).
DR. Règlement judiciaire. ,,Procédure judiciaire visant à satisfaire les droits des créanciers sur le patrimoine d'une personne ou d'une entreprise en état de cessation de paiements`` (BERN.-COLLI Extr. 1976).
II. — Ensemble de prescriptions, plus ou moins impératives, émanant d'une autorité, et relatives à la vie, à la conduite d'un individu ou d'un groupe humain. Appliquer, édicter, enfreindre, établir un règlement; observer, tourner le règlement; conformément au règlement; selon le(s) règlement(s) en vigueur; c'est le règlement; un règlement sur, relatif à.
A. — DR. Acte à portée générale et impersonnelle pris par une autorité administrative ou exécutive compétente. Règlement administratif, départemental, municipal, financier. La majorité ne partagea pas ces vues, et le règlement (Art. 30) fut adopté (LIDDERDALE, Parlement fr., 1954, p. 281):
1. ... les arrêtés pris par le maire sont immédiatement adressés au sous-préfet. Le préfet peut en annuler ou en suspendre l'exécution. Ceux de ces arrêtés qui portent règlement permanent, ne sont exécutoires qu'un mois après la remise de l'ampliation...
BARADAT, Organ. préfect., 1907, p. 216.
Règlement autonome. ,,Règlement pris spontanément et à titre exclusif dans les matières autres que celles réservées à la loi`` (Jur. 1981). Règlement d'application. ,,Règlement destiné à assurer l'exécution d'une loi. Il s'appuie sur une loi et ne peut l'enfreindre`` (Jur. 1981).
Règlement d'administration publique. ,,Décret pris sur l'invitation du législateur, après consultation de l'Assemblée générale du Conseil d'État, en vue de pourvoir à l'exécution d'une loi`` (Jur. 1981). L'organisation militaire des colonies et pays de protectorat sera progressivement établie sur les mêmes bases (...), par décret portant règlement d'administration publique (J.O., Loi sur organ. gén. arm., 1927, p. 7269).
Règlements de police. ,,Terme générique désignant les arrêtés pris (...) pour assurer la police dans l'État, dans le département ou dans la commune`` (BLANCHE 1857). Je sais bien qu'on voit peu de femmes nues sous des arbres. C'est un spectacle instructif que des règlements de police interdisent (HUYSMANS, Art mod., 1883, p. 24).
Règlement en Conseil des ministres. ,,Acte réglementaire pris en Conseil des ministres avec le contre-seing de tous les ministres`` (BARR. 1967). Règlement en Conseil d'État. ,,Acte réglementaire soumis à l'avis d'une section du Conseil d'État`` (BARR. 1967).
Règlement intérieur. ,,Résolution par laquelle une assemblée fixe les règles de son organisation interne et de son fonctionnement`` (Jur. 1981). P. ext. V. intérieur I B 2 a.
Règlement sanitaire. Règlement de police relatif à la protection de la santé publique. Règlement sanitaire international. On distingue (...) les règlements sanitaires municipaux (...) les règlements sanitaires du chef de l'État (CAP. 1936).
B. — P. ext. Ensemble de dispositions définissant les règles de fonctionnement auxquelles doivent se conformer, sous peine de sanctions, les membres d'une collectivité ou d'un organisme. Règlement de copropriété, de la Bibliothèque, d'une association, d'une école. Une telle permission allait à l'encontre du règlement de l'hôpital (ARLAND, Ordre, 1929, p. 282).
Règlement intérieur. Ensemble des prescriptions relatives à la vie intérieure d'un groupement, d'une entreprise (organisation du travail, discipline, mesure d'hygiène et de sécurité). Bien que le règlement intérieur portât: « Les bureaux de la direction seront ouverts de onze heures à quatre heures », il était rare que M. de La Hourmerie ne s'attardât pas à la besogne jusqu'à six et sept heures du soir (COURTELINE, Ronds-de-cuir, 1893, 3e tabl., 1, p. 89).
Règlement militaire. Les marques extérieures de respect prescrites par les règlements militaires (J.O., Loi rel. recrut. arm., 1928, p. 3818).
Règlement des études, règlement scolaire. ,, Ensemble de règles qui organisent la discipline dans les écoles et précisent les rôles et statuts des individus`` (COUDRAY 1973). Il existe également un règlement scolaire propre aux écoles maternelles (Encyclop. éduc., 1960, p. 99).
En partic. [À propos d'un concours, d'un jeu, d'une compétition sportive] Le règlement du concours et la liste complète des prix paraîtront dans Le Figaro du lundi 21 janvier (Le Figaro, 19-20 janv. 1952, p. 1, col. 7-8). C'est à Paris que sont élaborés les règlements intéressant le jeu, les joueurs et le championnat (Comment parlent les sportifs ds Vie Lang. 1952, p. 233).
P. plaisant. C'était leur premier tutoiement que dans son règlement d'amour bourgeois la fille en quête de mariage eût encore toléré (ESTAUNIÉ, Simple, 1891, p. 101).
Par personnification et p. plaisant. M. Dupin promet de n'être qu'un règlement vivant et ne pas prendre la parole comme homme politique (MÉRIMÉE, Lettres Ctesse de Boigne, 1848, p. 33).
C. — P. méton. Document sur lequel sont écrites les prescriptions. Une espèce de pièce, moitié loge de portier, moitié corps de garde, avec des règlements manuscrits graisseux (GONCOURT, Journal, 1862, p. 1146). Il me mit à la porte en brandissant son règlement, un règlement écrit en ronde et de sa main, et que, pour le rendre plus maniable, il a collé sur un carton (GUÉHENNO, Journal homme 40 ans, 1934, p. 92).
Prononc. et Orth.:[]. Ac. 1694, 1718: re-; 1740: re- en vedette, rè- dans le texte; 1762: ré- en vedette mais dans le texte ,,Règlement de Police; faire un règlement; observer les règlemens``; dep. 1798: rè-. Parmi les mots de la famille de règle présentant un 1er e placé devant une syll. incluant elle-même un e sourd (v. événement), règlement est le seul (avec dérèglement) où graph. et prononc. s'accordent (è= []); comparer avec réglementaire, réglementariste, réglementateur, réglementation, réglementeré = []. Seul Lar. Lang. fr.: é = [e]; MARTINET-WALTER 1973: é = [], [e]; pour -taire, -tation DG: ré- ,,et mieux rè-``; pour -ter LITTRÉ: ,,on ne voit pas pourquoi l'Académie écrivant règlement avec un accent grave, écrit réglementer avec un accent aigu``. Étymol. et Hist. I. 1. 1465 « ordonnance, statut » reglemens, usages et coustumes anciennes (Traité entre la France et le peuple de Liège révolté contre son souverain ds ISAMBERT, JOURDAIN, DECRUSY, Rec. gén. des anc. lois fr., t. X, p. 512); en partic. 1694 « acte législatif qui légifère sur des matières non réglées par la loi, qui complète un texte législatif, qui en précise l'application » Reglement de Police (Ac.); 1823 règlement d'administration publique (LAS CASES, Mémor. Ste-Hélène, t. 1, p. 173); 2. 1538 « ensemble des dispositions auxquelles doivent se conformer sous peine de sanction les membres d'une collectivité » (EST.); en partic. a) 1773-74 le réglement intérieur du corps des avocats aux conseils (BEAUMARCHAIS, Mém., II, 118); b) 1817 le règlement de la Chambre (MAINE DE BIRAN, Journal, p. 92); 3. 1694 « disposition réglementaire ou légale particulière » (Ac.); 4. 1802 « ensemble des prescriptions qui s'appliquent de façon obligatoire à tous les actes militaires » règlemens ou ordonnances militaires (BONALD, Législ. primit., p. 89); cf. 1835 les règlements de service (VIGNY, Serv. et grand. milit., p. 26). II. 1. Av. 1605 « action de soumettre à une règle morale, intellectuelle, pratique » (MALHERBE, Les Epitres de Seneque, LXXII ds Œuvres compl., éd. L. Lalanne, t. II, 560); 2. av. 1648 « action de soumettre à un ordre déterminé » [le] reglement de toutes choses (VOIT., Poés., II, 13 ds LITTRÉ); en partic. 1585 le reiglement de plaidoirie (NOËL DU FAIL, Contes et discours d'Eutrapel, I ds Œuvres facétieuses, éd. J. Assézat, t. I, p. 222); 1688 reglement de juges (LA BRUYÈRE, Les Caractères, De quelques usages, 41 ds Œuvres, éd. G. Servois, t. III, p. 183); 3. 1824 « action de régler un compte, de payer une dette » le règlement de sa pension (BALZAC, Annette, t. 1, p. 27); cf. 1832 notre règlement de compte (ID., Corresp., p. 163); d'où 1859 fam. avoir un règlement de compte avec qqn « régler un conflit » (PONSON DU TERR., Rocambole, t. 5, p. 170); cf. 1873 quel règlement de comptes! (VERNE, Tour monde, p. 124); 4. 1835 « action de régler un problème, de lui donner une solution définitive » le règlement de cette affaire (Ac.). Dér. de régler; suff. -ment1. Fréq. abs. littér.:896. Fréq. rel. littér.: XIXe s.: a) 1 166, b) 928; XXe s.: a) 1 208, b) 1 591. Bbg. QUEM. DDL t. 15.

règlement [ʀɛgləmɑ̃] n. m.
ÉTYM. 1538, reiglement « ordonnance, statut »; de régler.
1 (Déb. XVIIe). Vx. Action de régler (II., 1.), de discipliner, de modérer, de gouverner (qqch.); son résultat. aussi Organisation. || Mettre sa dignité dans le règlement de ses mœurs, de sa pensée.Ordre, commandement. || « Ne troublons pas du ciel les justes règlements » (→ Instinct, cit. 17, Molière).
2 Mod. a Dr. Acte législatif qui émane d'une autorité autre que le Parlement; décision administrative qui pose une règle générale, valable pour un nombre indéterminé de personnes ou de situations. aussi Arrêté, décret. || Règlement administratif : décision administrative qui règle les points non prévus par la loi ou qui complète la loi de manière à en permettre l'application.(1836). || Règlement d'administration publique (abrév. : R. A. P.) : décret rendu, après avis du Conseil d'État, afin d'assurer l'exécution d'une loi (→ Loterie, cit. 2). || Règlement de police. Ordonnance (→ 2. Bourse, cit. 3). || Règlement de police municipale, concernant l'hygiène, la circulation, l'ordre public, etc. || Règlement sanitaire, relatif à la protection de la santé publique. || Les lois et les règlements (→ Maire, cit. 2; propriété, cit. 4).Règlement d'application, d'exécution d'un traité.
Vx. Édit, 1. loi.
1 Il y a un ordre dans notre Société, par lequel il est défendu à toutes sortes de libraires d'imprimer aucun ouvrage de nos Pères sans l'approbation des Théologiens de notre Compagnie, et sans la permission de nos Supérieurs. C'est un règlement fait par Henri III, le 10 mai 1583 (…)
Pascal, les Provinciales, IX.
b (1538). Cour. Ensemble ordonné de règles, de dispositions à caractère impératif ou répressif qui définit la discipline à observer à l'intérieur d'un groupe, qui préside au fonctionnement d'un organisme, etc. Code, discipline, réglementation. || Règlement intérieur d'une assemblée. || Règlement d'une association, d'une société. Statut. || Règlement d'atelier. || Règlement d'une école, d'un lycée. || Règlement de l'infanterie. || Règlement du service en campagne.
2 Ils (les vieux officiers) me faisaient de vieilles histoires d'Égypte, d'Italie et de Russie, qui m'en apprenaient plus sur la guerre que l'ordonnance de 1789, les règlements de service et les interminables instructions, à commencer par celle du grand Frédéric à ses généraux.
A. de Vigny, Servitude et Grandeur militaires, I, III.
3 Le règlement (…) est semblable aux rites d'une religion qui semblent absurdes mais façonnent les hommes.
Saint-Exupéry, Vol de nuit, IV.
Assujettir, soumettre à un règlement. Réglementer. || Agir en vertu d'un règlement. Réglementairement. || Conforme au règlement. Réglementaire. || Il faut obéir, c'est le règlement. Consigne. || Observation du règlement (→ Inspection, cit. 3). || Enfreindre, tourner les règlements (→ Côtoyer, cit. 3). || Contrevenir au règlement (→ Être en contravention). || Inobservation des règlements (→ 2. Homicide, cit. 3). || Règlement précis (→ 2. Montre, cit. 6). || Règlement strict qui préside à l'ordre des travaux, des opérations. || Le règlement dispose, prévoit que…, prescrit de… || Le cahier (cit. 3) du règlement.
Écrit, texte qui contient ces prescriptions. || Afficher, lire le règlement.
3 (XVIIe). Rare. L'action de régler (II., 2.), de décider, de déterminer qqch. définitivement ou exactement. Décision. || Le règlement de son sort.(1688). Spécialt. (Dr.). || Règlement de juges : jugement qui détermine lequel de plusieurs tribunaux devra connaître d'une affaire, lorsqu'ils en sont simultanément saisis (→ Affaire, cit. 56). || Règlement de qualités : détermination du texte définitif des qualités par le président d'un tribunal.
(1835). Le fait, l'action de régler (II., 3.) une affaire, un différend. || Le règlement de cette affaire semble proche. Conclusion. || Règlement d'un conflit. aussi Accord, arbitrage, arrangement. || Règlement amiable.
4 (1834). a Action de régler (II., 4.) un compte, une note, un mémoire. || Le règlement d'une dette, d'une somme due, d'un compte… par qqn. || Le règlement d'un compte, des comptes. Arrêté, solde (→ Fond, cit. 17; prétendre, cit. 28). || Elle attendait le règlement d'une pension (cit. 2). Acquittement, paiement. || En votre aimable règlement (formule de courtoisie en bas d'une facture, d'une note d'honoraires).
4 Enfin, après la vente, le notaire procéderait aux divers règlements de compte, entre les cohéritières.
Zola, la Terre, IV, VI.
b Somme réglée. || Le règlement de M. X ne m'est pas parvenu. || Un règlement important. || Règlement par chèque, en liquide.
(XXe). Dr. || Règlement judiciaire : procédure réservée à certains commerçants en état de cessation de paiement lorsqu'ils sont de bonne foi et qu'ils en demandent le bénéfice dans les conditions prévues par la loi. || Le règlement judiciaire a remplacé la liquidation judiciaire. || Administrateur au règlement judiciaire. Liquidateur.
c Loc. (XXe). Règlement de compte ou de comptes : action de se venger, de se faire justice soi-même, de régler un différend par la violence (→ Épuration, cit. 2; massacre, cit. 3). || Le double meurtre de N : crime passionnel ou règlement de compte ?
CONTR. Dérèglement; dérangement.
DÉR. Réglementaire, réglementer.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Reglement — Reglement …   Deutsch Wörterbuch

  • Reglement — Règlement Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom …   Wikipédia en Français

  • Réglement — Règlement Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom …   Wikipédia en Français

  • Reglement 17 — Règlement 17 Le règlement 17 est un règlement du ministère de l éducation de l Ontario, adopté en 1912 par le gouvernement conservateur du premier ministre sir James P. Whitney[1]. Le règlement limite l usage du français « comme langue d… …   Wikipédia en Français

  • reglément — Reglément. adv. Avec regle, d une maniere reglée. On vit reglément dans cette maison. il se porte mieux depuis qu il vit reglément. Il se dit aussi des choses qui se font tousjours precisément de la mesme maniere, dans le mesme temps. Il soupe… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • reglement — Reglement. s. m. v. Ordonnance, statut qui regle & prescrit ce que l on doit faire. Reglement de Police. reglement pour la Justice, pour les finances. faire un reglement. publier un reglement. contrevenir aux reglemens. observer les reglemens.… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • reglement — REGLEMÉNT, reglemente, s.n. (înv.) Regulament. – Din fr. réglement, germ. Reglement. Trimis de LauraGellner, 21.05.2008. Sursa: DEX 98  REGLEMÉNT s. v. regulament. Trimis de siveco, 13.09.2007. Sursa: Sinonime  reglemént s …   Dicționar Român

  • reglement — reglèment (reglemȅnt) m <G mn nātā> DEFINICIJA zast. ukupnost propisa, pravilnik, poslovnik rada koji određuje rad sjednica, skupština, popis pravila neke službe ETIMOLOGIJA njem. Reglement ← fr. règlement …   Hrvatski jezični portal

  • Reglement — Re gle*ment (r?g l*ment), n. [F. r[ e]glement, fr. r[ e]gler, L. regulare. See {Regulate}.] Regulation. [Obs.] [1913 Webster] The reformation and reglement of usury. Bacon. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Reglement — (franz., spr. māng), Dienstvorschrift, Geschäftsordnung, besonders im Heerwesen die Vorschriften für die Ausbildung und die dienstlichen Verrichtungen der Truppen. Dem Inhalt nach bezeichnet man die Reglements als Dienst , Exerzier , Straf ,… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon